Torture des seins : Le guide complet

Les seins sont une partie du corps incroyablement sensible et vulnérable. La torture des seins est un terme fourre-tout pour désigner une variété d’activités qui consistent à infliger une douleur ou un traumatisme aux seins pour un plaisir mutuel et pervers.


Voici ce que vous devez savoir sur la sécurité de la torture des seins… ainsi que sur certaines façons créatives et intéressantes d’infliger de la douleur à vos seins (ou à ceux de votre partenaire).


Pourquoi les gens aiment-ils tant la torture des seins ?

Les gens aiment la torture des seins pour diverses raisons. Pour certains masochistes, la douleur est en fait agréable – ils la ressentent comme un plaisir intense. D’autres trouvent la douleur désagréable, mais le fait de se faire torturer les seins leur donne l’impression d’être soumis et obéissants, ou bien cela réchauffe les activités sexuelles qu’ils pratiquent ensuite.


Pour les sadiques, la torture des seins ouvre un tout nouveau monde de moyens d’infliger de la douleur à leurs victimes consentantes. C’est une activité qui mérite d’être étudiée si la douleur vous intéresse.


La torture des seins peut également être un effet secondaire d’autres fétichismes. Les personnes qui aiment le jeu de rôle peuvent aimer « traire » leur amant, et une petite torture des seins fonctionne bien dans le cadre d’un jeu impliquant le bondage par contrainte.

pince a tetons


Considérations relatives à la torture des tétons


Bien entendu, vous devez réfléchir à certaines choses avant de vous livrer à une quelconque forme de torture des seins. En voici quelques-unes :


L’augmentation mammaire

La personne dont les seins seront torturés est-elle une femme ayant des implants mammaires ? Si c’est le cas, il peut être plus sûr d’éviter la torture des seins et de se concentrer sur d’autres formes de jeux sadomasochistes. De nombreuses options sont disponibles.
Soyons clairs : les implants mammaires sont généralement sans danger… Cependant, avec certains types d’implants mammaires, il existe une petite chance que l’impact sur les seins provoque la rupture de l’implant. Ce qui, à son tour, peut entraîner de graves problèmes de santé. Si vous n’êtes pas sûre, il est préférable de ne pas prendre de risque.


Même pour les plus petits seins ?

Même pour les personnes ayant de petits seins, la torture mammaire reste une option. Presque toutes les techniques décrites ici sont aussi efficaces pour les petits que pour les gros seins. Ne laissez pas l’unicité de votre corps vous empêcher d’explorer.
Il convient également de noter que les hommes ont des seins. Ils sont généralement plus petits que ceux des femmes, mais ils sont tout aussi sensibles et capables de procurer autant de plaisir et de douleur agréable.


Prendre soin des seins tourmentés

La torture des seins peut se traduire par des seins meurtris, douloureux ou légèrement lacérés. Les seins traumatisés doivent être traités avec précaution, comme toute autre partie sensible du corps. Il faut notamment nettoyer les plaies, appliquer des compresses froides sur les ecchymoses graves, protéger les zones sensibles et surveiller de près la guérison des blessures.
Si vos blessures résultant d’une séance de torture des seins ne semblent pas guérir à un rythme normal (ou si vous remarquez quoi que ce soit d’autre de légèrement inquiétant), consultez votre médecin.


Mammographies

En fonction de votre âge et de votre lieu de résidence, il est plus que probable que vous ayez un rendez-vous pour que quelqu’un examine votre poitrine régulièrement. Il est préférable d’éviter la torture des seins pendant au moins un mois avant une mammographie ou un examen des seins.
Ceci afin de permettre à d’éventuelles contusions ou autres blessures au sein de guérir et de ne pas interférer avec les résultats de votre examen médical.


Avoir des bosses sur les seins

Les traumatismes mammaires (même les traumatismes agréables et pervers) peuvent parfois entraîner des dommages à long terme. Il n’est pas rare que la torture des mamelons provoque une nécrose graisseuse – en gros, de petites bosses dans votre sein qui se forment après un impact et restent en place pendant un certain temps après que les bleus se soient estompés.
Si vous remarquez des bosses, vous devez consulter un médecin. La nécrose graisseuse n’est généralement pas dangereuse, et elle n’évolue pas vers un cancer du sein ou toute autre affection redoutable. Alors pourquoi prendre la peine d’aller voir un médecin ?
Tout simplement parce que vous n’êtes pas certaine qu’il s’agisse bien de cela. Même si les grosseurs apparaissent en même temps qu’une séance de torture brutale des seins, les deux peuvent être sans rapport. Le plus sûr est de traiter toutes les bosses de la même manière et de les faire examiner dès que possible.


Guide des méthodes de la torture des seins, des mamelons ou des tétons.


Il existe une infinité de façons d’infliger de la douleur aux seins d’une victime consentante. Voici quelques-unes de mes préférées.


Abrasion

Prenez quelque chose d’abrasif ou de rugueux. Trouvez-vous un gentil petit chaton ( un humain consentant, on laisse tranquille les animaux). Il doit être frotté avec l’objet rugueux plus ou moins longuement , plus ou moins fort selon la tolérance à la douleur de votre partenaire de jeu ! C’est tout ce qu’il y a à savoir sur le jeu de l’abrasion.


Parmi les objets que vous pouvez utiliser, il y a :

  • De la toile Emery
  • Pierres rugueuses
  • Papier de verre
  • Limes à ongles

Bondage

Le bondage des seins peut prendre différentes formes. Pour serrer et soulever les seins, attachez des cordes autour de la poitrine, ou fixez-les avec du ruban adhésif pour une expérience contraignante. Vous pouvez même enrouler des brins de fil dentaire autour des mamelons en érection pour les serrer douloureusement.
Le bondage des seins désigne toute action qui comprime, lie, soulève ou écrase les seins. Il peut être combiné à d’autres formes de divertissement. Après tout, les seins attachés sont souvent plus sensibles et vulnérables que les seins non attachés.


Pinces à tétons

Il existe une pléthore de pinces à tétons intéressantes à expérimenter. Le fait de serrer les mamelons d’une personne provoque non seulement une douleur au moment du serrage, mais aussi une poussée de sensations lorsque les pinces sont retirées. Pour rendre les choses plus intéressantes, des poids peuvent être ajoutés à chaque pince, ou les pinces peuvent être reliées entre elles par une chaîne… qui peut ensuite être intégrée à d’autres formes de bondage.

Bien sûr, tout le monde ne dispose pas d’un jeu de pinces à tétons. Si c’est le cas, vous pouvez facilement les improviser en utilisant des baguettes (une de chaque côté du mamelon, reliées par des élastiques), des pinces à linge ou tout autre objet qui se serre.
Vos options sont encore plus variées si vous avez des mamelons proéminents. Pour une pression plus forte, enroulez du fil dentaire autour de votre mamelon en érection, ou fixez des élastiques en place pour une torture prolongée.
N’oubliez pas que lorsque nous disons « prolongée », nous voulons dire « pendant plusieurs minutes à la fois ». Les pinces ne doivent pas être laissées en place pendant plus de 20 ou 30 minutes (testez la durée).


Jeux électrique

Celui-ci est accompagné d’un avertissement : l’application de courant électrique sur la peau près du cœur est extrêmement dangereuse. Ne le prenez pas à la légère.
Assurez-vous que l’équipement que vous utilisez est adapté à la tâche à accomplir, que vous comprenez parfaitement son fonctionnement, qu’aucun des deux joueurs n’a d’antécédents cardiaques, que tout le monde est en bonne santé et que les conditions sont telles que le courant ne doit pas traverser la poitrine.


vous trouverez sur petitcoeurlingerie.fr des pinces idéales pour cela, car elles garantissent que le courant passe d’un côté du mamelon à l’autre. Il convient toutefois de rappeler qu’il existe toujours un risque.

guide torture seins


Figging

La figging consiste à appliquer du gingembre cru sur des zones sensibles du corps afin de créer une sensation de brûlure agréable/agressive.

Pour créer une sensation de brûlure agréable, vous pouvez appliquer une variété de substances sur les seins. En voici quelques exemples :

  • Gingembre cru
  • Piments
  • Lubrifiant picotant
  • Chaleur

Lorsque vous appliquez une substance sur une zone sensible, procédez avec prudence. La sensation provoquée par l’une des substances ci-dessus persistera un certain temps après que la substance aura été éliminée, ce qui signifie que vous ne pouvez rien faire si la sensation est trop forte. Commencez par une petite quantité et augmentez-la une fois que vous aurez compris à quoi vous vous attaquez.

De plus, après avoir manipulé les éléments énumérés ci-dessus, portez des gants ou lavez-vous les mains. Vous ne voulez pas répandre involontairement l’un de ces produits sur vos parties génitales.

Jeux d’impact

Il n’y a rien de mieux que de gifler un sein. N’oubliez pas que les seins sont plus sensibles que les autres parties du corps susceptibles d’être fessées : vous ne pouvez pas les fouetter aussi fort que le cul de quelqu’un.

Cela dit, les jeux d’impact sur les seins sont toujours très amusants. Expérimentez avec différents instruments – une cuillère en bois est d’une taille et d’une forme excellentes pour la fessée des seins, mais les cravaches courtes et les mini-fouets fonctionnent bien aussi.

Aiguilles et épingles

Les arêtes et les pointes acérées peuvent être utilisées pour piquer les seins de diverses manières, allant de la stimulation à l’agonie. La roue à picots de Wartenberg, ou l’une de ses variantes, est un instrument amusant… aiguilles, gants de vampire et doigts métalliques pointus, pour n’en citer que quelques-uns.
Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez essayer d’insérer des aiguilles dans votre peau ou de couper votre peau avec des objets pointus. Il s’agit, sans aucun doute, d’une activité dangereuse, et vous ne devriez vous y adonner qu’après avoir effectué des recherches approfondies et appris par vous-même.


Ventouses à tétons

Les ventouses existent dans une grande variété de formes et de tailles. Le fonctionnement des ventouses à tétons sont des plus basiques : éjecter l’air, appliquer sur le mamelon, et relâcher pour une sensation de succion satisfaisante. Si cela n’est pas assez fort pour vous, vous pouvez utiliser des tasses ou des stimulateurs de clito motorisés – ces derniers sont parfaits pour les scénarios de jeu de rôle car ils évoquent assez bien une machine à traire.

Bien sûr, n’oubliez pas que la façon la plus simple d’expérimenter la succion est d’utiliser votre bouche – c’est un outil de succion qui est gratuit, simple à utiliser et toujours avec vous. Mais gardez vos dents à l’esprit.

Ruban adhésif

Collez les seins ensemble avec du ruban adhésif . Attention lorsque vous allez arracher le ruban.

Ortie piquante

Les orties peuvent être utilisées pour provoquer une douleur dans n’importe quelle partie du corps, mais elles sont particulièrement efficaces dans les zones sensibles (comme, par exemple, les seins).

Portez des gants pour protéger vos mains des piqûres. Assurez-vous que vous avez bien identifié les orties et que vous n’avez pas cueilli une plante bien plus dangereuse.

Dents

L’avantage d’utiliser vos dents est que vous les avez presque toujours à portée de main. Elles peuvent être utilisés pour mordre, gratter ou caresser doucement un mamelon, mordre le tissu mammaire ou sucer et mordiller les seins.

Jeu de température

L’application de substances chaudes ou froides sur les seins est un excellent moyen d’induire à la fois plaisir et douleur. Cela peut aller d’un glaçon sur les tétons à une succion de tétons avec une bouche pleine de thé chaud. Vous pouvez utiliser de la cire chaude, une cuillère gelée ou une allumette allumée tenue près (mais pas trop près) de la peau.