BDSM : le guide pratique de la soumission

Les pratiques BDSM se répandent de plus en plus. Cet intérêt poussé pour cette tendance se justifie par les multiples sensations ressenties. Elles procurent un réel plaisir et impactent positivement l’état d’esprit. Des plus curieux aux plus introvertis, l’expérience du BDSM s’avère révélatrice pour tous.

Trouvez le partenaire idéal sur un site dédié aux rencontres pour dominants

Si vous souhaitez faire l’expérience du bondage, la première étape consiste à entrer en contact avec une personne consentante. Pour un homme dominant, il est possible de passer une annonce pour trouver une femme soumise facilement. À cet effet, les sites de rencontres en ligne sont d’une grande utilité. Vous y trouverez des profils de nombreuses femmes à la recherche de plans BDSM, de relations à long terme. Elles sont ouvertes et prêtes à vivre une expérience unique, à la hauteur de vos attentes.

En effet, les annonces de soumises vous mettent en contact avec des femmes, des novices comme des expérimentées, des jeunes comme des matures. Vous pouvez interagir avec elles selon vos désirs et vos envies. De plus, elles restent accessibles, peu importe votre situation géographique. Des rencontres avec des femmes soumises peuvent s’effectuer près de chez vous dans la plus grande confidentialité.

Les règles de la soumission

En tant que maître dominant, il vous faudra apprendre à votre soumise les bases du BDSM s’il s’agit d’une débutante.

Respecter son maître dominant

Une femme soumise ou esclave a le devoir de respecter le bon vouloir de son maître. À ce titre, elle doit faire preuve d’obéissance et d’une totale soumission. Elle doit suivre les ordres du maître dominant. Elle ne peut se permettre de le fixer du regard et encore moins de s’exprimer sans son accord.

Un mot de passe s’établit dès le début des jeux pour marquer un arrêt lorsque la soumise atteint ses limites. En effet, vous devez veiller aussi bien à son plaisir qu’au vôtre. Ainsi, il est primordial de tenir compte de ses retenues et de l’aider à sortir de sa zone de confort.

Se soumettre à la volonté et aux désirs du dominant

Pour une femme soumise, les désirs du maître passent avant tout. Suivant le contrat établi et dans la limite du possible, elle se soumet à tous les traitements infligés par le dominant. Qu’il s’agisse de tortures sensuelles, de sévices corporels (moindres ou sévères), elle en profite sans s’y opposer. Elle trouve son plaisir à travers la satisfaction de celui qui fait d’elle une esclave. Les pratiques BDSM impliquent l’utilisation d’outils très particuliers. Des fouets, des martinets, des pinces, des menottes, des cordes dont l’usage contribue à l’extase des deux parties.

BDSM rencontres

Être humble et séduisante

Dans le donjon, la soumise doit se révéler sous ses plus nobles apparences. Elle ne doit être ni arrogante ni hautaine à l’endroit de son maître. En retour, vous devez être tout aussi respectueux et bienveillant envers sa personne. Tout se déroule dans un respect mutuel entre dominant et dominée.

Vous pouvez exiger de votre soumise le port de telle ou de telle tenue selon vos goûts et désirs. Cette dernière doit juste obtempérer et se mettre en conformité avec vos envies. Cosplay, écolière, infirmière, enseignante, vous ne manquez pas d’options pour votre plaisir.

Se rendre disponible

L’un des avantages pour le maître dominant est d’user de son autorité pour soumettre son esclave. Et ceci ne déplaît nullement à celle-ci, car elle s’empresse de se mettre à sa disposition. Cela fait partie des règles du jeu.

Peu importe l’occupation de la soumise, elle a l’obligation d’aller à la rencontre du dominant si tel est le désir de celui-ci. Bien évidemment, cette clause peut être conditionnée suivant les limites de votre soumise. D’un commun accord, vous pourrez harmoniser les idées et pratiquer le BDSM en fonction de votre objectif.