Comment rencontrer des amateurs de BDSM ?

Lorsque l’on est amateur de BDSM, la seule chose que l’on cherche, c’est de trouver des partenaires de jeu. Des hommes et des femmes qui partagent notre plaisir sensuel et sexuel. L’idée est de s’entourer de personnes bienveillantes qui aiment les pratiques du BDSM, qui sont d’accords pour vivre de nouvelles expériences et partager des moments intimes fort.

Le BDSM qu’est-ce que c’est ?

Le BDSM rassemble de nombreuses pratiques sexuelles différentes, comprenant aussi bien du bondage que de la domination. Mais aussi du sadisme ou du masochisme. La soumission et les punitions ont une place de choix dans les pratiques BDSM. Ce sont des pratiques qui peuvent se faire à deux ou à plusieurs et qui s’accompagnent très souvent de matériel et d’accessoires pour agrémenter les pratiques.

Rencontrer des amateurs de BDSM

Maintenant que vous avez une idée plus précise de ce qu’est le BDSM, il vous faut trouver des partenaires de jeu. Pour cela, quoi de mieux que de vous tourner vers les sites de rencontre BDSM ? Ils vous offriront la possibilité de rencontrer des amateurs de BDSM et pourquoi pas des pratiquants expérimentés qui pourront vous apprendre et vous initier à bien des expériences. C’est toute la beauté du monde du BDSM, il y a quasiment autant d’actes possibles que d’acteurs qui s’adonnent au BDSM. C’est pourquoi, rencontrer régulièrement de nouvelles personnes dans ce milieu ne sera nullement rébarbatif, répétitif et ennuyeux, car il y a de fortes chances que finalement l’expérience sexuelle de BDSM soit novatrice et intéressante. De plus, le fait de multiplier les partenaires BDSM vous permet de mieux vous connaitre vous-même et de mieux comprendre vos désirs et excitations. Plus vous pratiquerez le BDSM, plus vous aurez de belles expériences en jouant les rôles qui vous excitent le plus.

La domination

La domination consiste à jouer des rôles de dominés et dominants dans un échange sexuel, mais pas uniquement. La première étape consiste à définir les règles et les rôles. Qui sera le dominé et qui sera le dominant. Il peut arriver que les dominés et dominants soient plusieurs dans l’acte. Une fois les rôles répartis, le jeu de domination peut commencer. Le dominé va pouvoir se faire attacher, ligoter voir menotter. Il est important de rappeler qu’il n’y a pas de règle figée, le dominé peut aussi bien être une femme qu’un homme… Et il n’est pas rare que deux hommes ou deux femmes jouent à ce jeu de domination. La domination dans le BDSM peut durer des heures et l’acte sexuel en lui-même ne peut représenter qu’une petite partie de la session BDSM.

dominatrices

Contrôle du plaisir

Une des pratiques du BDSM consiste à mettre en place ce que l’on appelle le contrôle du plaisir. Concrètement, l’idée est de pouvoir faire monter le plaisir un maximum, de s’arrêter juste avant la jouissance et de réitérer cette frustration… Qui finalement fait monter encore plus le plaisir et le désir chez certain et certaines. Le contrôle du plaisir peut aussi consister à exciter un maximum le partenaire en lui faisant croire à une pénétration qui n’arrivera pas !

Le consentement mutuel

Quelle que soit la spécialité du BDSM que vous souhaitez pratiquer ou expérimenter, le plus important est de respecter le consentement mutuel de chacun. Les règles et les limites doivent être fixées afin que le BDSM reste avant tout du plaisir et une expérience positive et enrichissante qu’on a envie de partager. Le BDSM se pratique entre adultes consentants et conscients de ce qu’ils font. Nul besoin de partir jusqu’à un consentement écrit, mais le consentement oral est néanmoins nécessaire pour pratiquer correctement le BDSM. C’est justement l’intérêt de jouer avec des partenaires qui ont l’habitude de ce milieu, lorsque l’on débute. L’accueil de nouveaux arrivant dans ces groupes BDSM se fait souvent de manière bienveillante, dès lors que les règles sont respectées. Par exemple, lors de certaines soirées BDSM, les participants peuvent être masqués. L’idée est que chacun puisse s’adonner à son plaisir tout en conservant un certain anonymat. Il est alors primordial de respecter cet anonymat, gage de bonne expérience pour tous. Concrètement, si vous reconnaissez votre boulangère sous le masque, évitez lors de la soirée de lui faire remarquer et encore moins après.